Domanova

Blog du Journal de l'Alliance

29 mars 2013

LES ILLUMINATI Alain PORET

Classé dans : LA CITE DE L'HOMME - CITE DE DIEU — domanova @ 20 h 57 min

LES ILLUMINATI

par

Alain Poret

LES ILLUMINATI Alain PORET dans LA CITE DE L'HOMME - CITE DE DIEU weishaupt

Weishaupt


Y aurait-il une vision paranoïaque du monde perçu comme une menace ? C’est-à-dire une conspiration planétaire, faite de complots fomentés par des sociétés secrètes avec la tentation diabolique qu’on nous cache tout ? Telle pourrait être la question posée au sujet des Illuminati. Or, comme nous le verrons, il s’agit d’un mythe réel même si la réalité peut être mythifiée.

C’est par un ordre para-maçonnique que tout commence, ordre qui a d’ailleurs infiltré la Franc-Maçonnerie par le recrutement de certains de ses membres1.

En effet, l’Ordre des « illuminés de Bavière » a historiquement existé entre 1776 et 1785, même s’il fut furtif à l’échelle de l’histoire et limité par ses effectifs ; il n’a jamais excédé 2000 membres2. A l’origine, l’association fut créée par le juriste bavarois Weishaupt (1743-1830), qui occupait la chaire de droit canon à l’université d’Ingolstadt, bastion des Jésuites en Bavière. Son but était de renverser les monarchies et d’éradiquer l’Église. Ainsi les « illuminés de Bavière » correspondraient à des groupes historiques réels ou fictifs ou d’existence controversée.

Mais cette confrérie occulte a-t-elle émigré aux États-Unis, essaimé en Angleterre, infiltré les Révolutions anglaise, française et bolchevique, ainsi que la Haute Finance quittant l’Angleterre et l’Europe pour les États-Unis, à la suite des deux guerres mondiales 3?

Aujourd’hui « la finance de l’ombre » (shadow banking) peut préparer l’apocalypse financière en ruinant tout le monde par l’endettement perpétuel et par les fonds de spéculation engendrant un krak boursier.

L’ONU vient d’annoncer récemment que, du fait de la hausse des denrées alimentaires de première nécessité, une crise alimentaire mondiale est prévue pour l’année en cours !

La dénomination « Illuminati », en ces temps-ci, est utilisée aux États-Unis dans les théories du complot pour désigner les conspirateurs du Nouvel Ordre Mondial. On passe ainsi du complot diabolique ourdi par des cénacles occultistes à un complot de technocrates internationaux et à un impérialisme de multinationales. Déjà se pose la question suivante : quelle est l’influence cachée qui agit derrière tous les mouvements subversifs qui nous entourent ? Y a-t-il plusieurs pouvoirs à l’œuvre ou un groupe invisible, qui dirige tout le reste ? On connaît la réponse du sociologue Karl Popper qui écrivait ainsi : « La théorie sociale de la conspiration est une conséquence du manque de référence à Dieu et de la conséquente question: Qu’y a-t-il à sa place ? »4.

La réponse pourrait-être : « un culte luciférien », puisque les Illuminés d’Allemagne étaient les « initiés » d’une organisation liée par un pacte secret, appelée la « Confrérie du Serpent ».

Selon l’abbé Augustin Barruel, les origines diaboliques et maçonniques de la Révolution française suivent les instructions secrètes de la secte des Illuminés de Bavière, celle qui désirait « étrangler le dernier prêtre avec les boyaux du dernier roi« . Est-ce encore la tendance athée de loges maçonniques qui fera écrire à Lafayette, dès le 24 juillet 1789 : « Une main invisible dirige la populace«  ; de même que Bailly, le maire de Paris, déclare dans ses Mémoires que, dès la prise de la Bastille  : « il y avait un moteur invisible qui semait, à propos, les fausses nouvelles pour perpétuer le trouble. Ce moteur a du avoir un grand nombre d’agents, et pour avoir suivi ce plan abominable, il faut un esprit profond et beaucoup d’argent. Dans quelques jours, on connaîtra le génie infernal et le bailleur de fonds« .

On distingue en général par le mot « illuminati »5 les chefs secrets de la subversion mondiale, visant à instaurer un gouvernement planétaire, de type totalitaire ; ce qui a failli être le cas avec « le nazisme par lequel est annoncé un Nouvel Ordre Mondial pour mille ans » (main noire du diable) et « le communisme qui prophétisait une révolution mondiale »(main rouge du diable). D’où la citation gravée sur le mur du Mémorial de Franklin Roosevelt: « Ceux qui cherchent à établir des gouvernements fondés sur une politique imposée à l’ensemble des êtres humains par une poignée de dirigeants appellent cela ordre nouveau. Ce n’est pas de l’ordre et cela n’a rien de nouveau« .

Or, l’insigne de l’Ordre des Illuminati inscrit sur la gauche du billet d’un dollar fut adopté par Weishaupt (ex-élève jésuite devenu franç-maçon), lorsqu’il fonda l’ordre, le 1er mai 1776. Cet événement est symbolisé en chiffres romains (MDCCLXXVI) à la base de la pyramide. D’ailleurs, la devise suivante est inscrite sur la pyramide du billet d’un dollar « Novus Ordo Seclorum« , en latin « Nouvel Ordre des Siècles », qu’on a réactualisé en « Nouvel Ordre Mondial ». De même figure « Annuit Coeptis » signifiant « Notre projet sera couronné de succès ». En haut, « l’œil qui espionne tout » symbolise « l’agence d’espionnage » que Weishaupt fonda sous le nom de « frères insinuants », afin de garder le « secret de l’ordre » ; cet insigne a été utilisé par la Franc-Maçonnerie après la fusion avec l’Ordre des Illuminati au Congrès de Wilhelmsbad, en 1782.

A travers un ouvrage intitulé « La foire aux illuminés« , le directeur de recherche au CNRS, Pierre-André Taguieff pose la question de savoir si le « Protocole de Toronto » est une fiction ou une réalité. Fin juin 1967, les « 6.6.6. », c’est ainsi qu’ils se nomment eux-mêmes (les 6 plus grandes banques mondiales, les 6 plus grands consortiums énergétiques et les 6 grands consortiums de l’agro-alimentaire) tiennent une « réunion confidentielle ». Le titre de leur document « Panem et circences » (« Du pain et des jeux ») a pour projet mondialiste « le génocide du Vital au profit du Rentable occulte« . A travers ce document, on insiste entre autres choses « à gommer toute référence au Bien et au Mal », « à détruire la base judéo-chrétienne et ses racines historiques« .

Quoi qu’il en soit, on peut dire qu’un Gouvernement Mondial développe des technologies pour garder le pouvoir, en diagnostiquant une « fracture numérique » et en nous maintenant dans l’ignorance. Son matérialisme individualiste aboutit à l’emprise totalitaire de la machine toute puissante avec une « pensée binaire », excluant le « Tiers Esprit » considéré désormais comme un « artefact ». On nous relie ainsi électroniquement les uns par rapport aux autres en immobilisant tout le monde, tout en étant à la fois identifiés, comptabilisés et rentabilisés. Aujourd’hui, la tyrannie est « prestidigitale ». On est parvenu à stocker holographiquement dix milliards de bits d’information dans un centimètre cube. On portera ainsi son code barre particulier imprimé de manière invisible, à l’aide d’un laser sur le front ou sur la main (ce qui est déjà le cas dans une boîte de nuit aux Baléares!). La nanotechnologie développera des implants sous-cutanés qui seront injectables dans le corps humain. Bientôt, on va téléguider des êtres humains par signal radio, à l’aide de puces implantées dans le cerveau. Dans l’actualité, l’Inde vient de montrer la voie, par le recensement biométrique de sa population. En résumé, l’on peut dire que le « Logos » est remplacé par le « logiciel », c’est-à-dire le « Verbe » par le « Chiffre ».

Mais « On » n’est qu’un pronom impersonnel. En anglais, c’est « Mister Nobody« , « Devil » qui est l’inverse de « Lived ». De là à réduire « On » à un groupe d’Illuminati : pourquoi pas ? Ainsi le pouvoir serait aux mains d’une oligarchie internationale dans laquelle se serait infiltrée l’influence du Prince des Ténèbres. En fait, la conspiration apocalyptique est commune à toutes les traditions. C’est « l’Age noir » dit « âge de fer » (d’enfer) correspondant à une décadence sous influence luciférienne, ou « Noir, c’est noir« . La « Bête » opprime de plus en plus les êtres humains.

Le président de l’Analyse Statistique du Marché Commun à Bruxelles avait annoncé lors d’une réunion du Comité composé de scientifiques, consultants, chefs d’entreprises de la CEE : « qu’on était en train de mettre en place un système électronique qui s’occupera de tout le globe et qu’une « Bête » de dimension gigantesque faite d’ordinateurs sera capable de contrôler tout le commerce mondial. Chaque être humain aura son nombre invisible inscrit sur le front ou sur la main à l’aide de lasers« . En fin de comptes, le »diabolos« , qui « divise »  » les peuples en camps opposés de plus en plus nombreux (et en les armant), finit par provoquer par des incidents ces camps amenés à se combattre et à s’affaiblir en détruisant petit à petit les gouvernements nationaux et les institutions religieuses. Et ce plan fut celui de l’athée Weishaupt qui se surnommait lui-même Spartacus6

1Les puissances occultes antichrétiennes, ceux peu nombreux qui ont l’exercice du pouvoir, se servent d’autres sociétés en parasites pour étendre leurs réseaux telles les tentacules d’une pieuvre.

2 Sa chute deviendra effective avec un édit du gouvernement bavarois, en 1785.

3Il est peu vraisemblable que le siège du pouvoir financier international-occulte se soit déplacé au États-Unis d’Amérique, la City de Londres reste la seule place forte, le cœur des décisions avec ses succursales plus ou moins puissantes, mais demeurant soumises à la City.

4Il y a nécessité de définir ce que nous entendons par complot ; le concept de complot universel n’est compréhensible que si nous admettons que c’est Lucifer qui en est à l’origine… Mais pour ce qui est du complot dans la société des hommes, il faut être prudent, car tout n’est pas complot et tout a pour origine le péché de l’homme. On peut parler de complot quand il y a intention ordonnée qui directement s’oppose aux grâces messianiques., car l’unité de penser des responsables des complots est d’éliminer les grâces messianiques, leur faire échec. Actuellement, nous constatons que certains événements sont amenés de façons à réduire le discernement de l’homme et le distraire de sa destinée.

5Il se pourrait que la « Fraternité Blanche » soit la plus proche du cercle décisionnaire des « Illuminati », mais il est possible que les liens organiques soient plus obscures encore.

6La collecte d’informations nous fait entrevoir que les Illuminati de Bavière furent, le temps nécessaire, une tête de pont pour permettre aux puissances occultes liées à la synagogue ébionite dont le siège économique se trouve toujours à la City de Londres d’achever leur emprise sur l’Europe chrétienne et catholique, après la mort de Louis XIV, qui avait eu la clairvoyance de ne pas s’en laisser compter vis à vis des Francs-maçons du rite écossais qui existait bien avant la maçonnerie française. Et en effet, ce terme générique désigne les pouvoirs occultes incarnés par un très petit nombre, mais d’une efficacité redoutable qui exercent leur autorité sur un réseau de succursales dont nous sentons l’emprise sur l’ensemble des articulations de la société.

Laisser un commentaire

 

Happyhelen74 |
Niketnrequinpascher88 |
Viens Christ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Linklogdendcom
| Trenchhomme
| Grandmaitremaraboutkathaou